PESSAH

Publié par Salomé

Fiche pratique

Fiche pratique


Pessah correspond à la pâque juive, elle nous rappelle la sortie Egypte des hébreux, esclaves des pharaons, (après 400 ans dans ce pays et en diaspora et 86 ans d’esclavage depuis Itshak).


3 millions de juifs sont sorti Egypte dont 600000 adultes et 800000 enfants. Le récit de la Hagada lu ces soirs la relate les miracles de dieu et les dix plaies Egypte.

•    Signification : la bouche qui parle ou sauter 


« Sauter par-dessus les maisons des juifs » 
Lors de la dixième plaie moise demanda au peuple de recouvrir les poteaux et linteaux de leur maison avec le sang de l’agneau pascal afin d’être épargné par la mort des premiers-nés.

•    Date : 14 Nissan au soir ( le jour commence la veille au soir à la sortie des étoiles )


•    Durée : 7 jours en Israël et 8 jours en diaspora


•    Yamims tovims: Jours de fêtes chômés : les 2 premiers et 2 derniers jours. (Voir lois de yom tov)


Si l’on trouve du hamets durant cette période : le couvrir et attendre hol hamoed pour le jeter dans la poubelle d’une autre résidence.
 
•    Hol hamoed : Jours de demi fêtes non chômés : les 4 jours intermédiaires.

•    Autres noms de pessah :


1.    hag hamatsots : fete des galettes
2.    Hag ha aviv : fête du printemps
3.    Hag ha pessah : fête de pessah
4.    Zémane heroutenou : époque de notre liberté

 
•    Préparation

Etudes des lois de Pessah 30 jours avant, soit à partir de Pourim afin de ne pas oublier. 

Grand ménage de pessah, il ne doit rester aucune miette dans la maison, la voiture, le sac, les poches, tout ce qui nous appartient doit être nettoyé. 

•    Cacherisation :

 Il est d’usage d’employer une vaisselle et une batterie de cuisine réservées exclusivement à cette fête.

Toutefois on peut rendre utilisables pour pessah certains ustensiles, laver soigneusement et procéder à la cacherisation.

    3 procédés de cacherisation de la vaisselle :
 
1.    Le liboun : 

Pour tout ce qui a absorbé du hamets sous l’action direct du feu comme le four, les grilles, le barbecue... 
Se pratique en portant au rouge l’ustensile à cacheriser à l’aide d’un chalumeau jusqu’à l’apparition d’étincelles.

Four : ne pas utiliser 24h et le chauffer à la température maximale une à deux heures. Ou utiliser la pyrolyse. Nettoyer avant et après.

Micro onde : si a été utilisé toute l’année en couvrant les aliments, placer un bol rempli d’eau avec du savon et porté à ébullition. Nettoyer avant et après. 


2.    La hagala : 

Par l’eau bouillante à 360 degrés 
Pour tout ce qui concerne les grandes marmites, casserole : Remplir la marmite d’eau, mettre des pierres ou du sable et laisser déborder l’eau. 

Pour les ustensiles plus petits les tremper dans une marmite cacherisée contenant de l’eau bouillante et les rincer ensuite à l’eau froide.

Bien nettoyer les ustensiles avant de procéder à la cachérisation.

3.    La hadaya : 
Verser de l’eau bouillante par-dessus et rincer à l’eau froide, ex : pour l’evier et les plans de travail, cuisinière…

Pour les éviers en pierre ou en matériaux absorbant la coutume est de recouvrir celui-ci de papier alu.

•    Les chabbatots avant pessah

  1. Chabbat shekalim : Collecte de la demi pièce ordonnée par la torah pour la construction du tabernacle.
  2. Chabbat zahor : Se souvenir de l’attaque d’Amaleq. 
  3. Chabbat para : Sacrifice de la vache rousse pour la purification de celui rendu impur avant le sacrifice de Pessah.   
  4. Chabbat hahodech : Le chabbat qui annonce le mois de Pessah
  5. Chabbat hagadol : Le grand chabbat 

•    Paracha : Vayikra

•    Les 3 interdictions de Pessah :


1.    Posséder du hamets
2.    Consommer du hamets
3.    Tirer profit du hamets

•    Definition du hamets : à base de levain

•    Les 5 céréales interdites à la fermentation :
1.    Blé 
2.    Orge
3.    Avoine
4.    Épeautre
5.    Seigle 

Le riz est uniquement une coutume 

•    Veille de Pessah :

Bedikat Hamets (Recherche du Hamets)
Date : le 13 au soir 

1)    Allumer une bougie.

2)    Réciter la bénédiction " …al bédikat hamets".  

3)    Cacher 10 morceaux de pain enroulés dans du papier (pas le papier aluminium car il ne brûle pas, en général faire cacher par les enfants).

4)    Rechercher les morceaux à la bougie dans les coins et recoins de chaque pièce.

5)    Mettre de côté les morceaux dans une boîte ou un chiffon afin de les détruire le lendemain.

6)    le 14 matin brûler les morceaux avec la bénédiction "... al biour Hamets" (ou jeter à la mer ou dans poubelle d’une autre résidence ).

7)    Conclure avec la bénédiction d’annulation du Hamets.

8)    Le Hamets nécessaire au repas du soir et du lendemain matin est soigneusement gardé pour éviter qu’il ne éparpille.

Délais de 6 heures à partir du lever du jour le 14 pour ne plus le posséder et 5 heures pour ne plus le consommer.

(Si on quitte le domicile 30j avant faire la bedikat sans bénédiction)


•    Vendre son Hamets : (avant la 6 ème heure ) 
Si l’on ne veut pas gaspiller (ex : whisky ) on peut ranger son Hamets dans un endroit à part fermé et le vendre.
Par l’intermediaire d’un rabbin au moyen d’un contrat de vente lui donnant un caractère réel, ceci afin de ne plus être considéré propriétaire du hamets.
Le racheter après Pessah. 

 

•    Jeune des premiers nés :
Les premiers nés garçons doivent jeûner en souvenir de la mort des premiers nés durant la dixième plaie Egypte pour remercier dieu de les avoir épargner.

Pour éviter de jeûner les hommes peuvent le remplacer par l’etude et l’achèvement d’un traité du Talmud ( siyoum massekhta) à la synagogue et faire une seoudat mitsva (repas en l’honneur de la mitsva), à l’issue les participant sont autorisés à rompre le jeûne.
Le père de famille peut exempté son fils premier né si celui-ci est trop jeune (-13 ans ). Si lui même est déjà soumis au jeûne, la mère pourra alors exempter son fils.

Date du jeune : le jour du 14 Nissan 

 

•   La Matsa :Pain qui n’a pas levé, chacun doit manger 4 fois 29g de matsa accoudé durant le seder. (1 kazaite)

Pourquoi en manger ? : 
La thora dit : « vous allez manger de la matsa ». 
En commémoration des hébreux sorti d’Égypte dans la précipitation, ils n’ont pas eu le temps de laisser lever leur pain avant de partir. 
Il est obligatoire d’en manger uniquement les deux premiers soirs. (1 en Israël)

•    Matsa chemoura : vérifiée et préservée de l’eau de la moisson à la fabrication. Cuisson -18minutes.


•    Matsa achira : galette riche, par remplie à l’orange ( interdit pour faire le motsi)

•    Le seder : cérémonial « ordre »
Date : le premier et deuxième soir de Pessah (1 en Israël) 

•    Elements du Seder :

Le plateau du Seder est posé sur la table pour éveiller la curiosité des enfants.

Tous les aliments du seder sont levé pendant la cérémonie sauf l’os.

1.    Le karpass : légume, cèleri ou pomme de terre 


2.    L’eau salé : Symbolise les pleurs des hébreux esclaves en Egypte.


3.    Les 3 galettes de matsa : Représentent Abraham, Isaac, et Yaacov.


4.    L’os ( zerrer), en souvenir de l’agneau pascal.


5.    Les herbes amères ( marror), ne se mangent pas accoudés, représente la vie amère de nos ancêtres.


6.    La Harosset, de la racine heress « argile » (préparation à base de noix, dattes, pommes pétris avec du vin, diffère selon les traditions, Symbolise le mortier utilisé par les hébreux esclave en Egypte pour les travaux ordonnés par le pharaon.


7.    Hazeret : Salade pour faire le korekh (sandwich).


8.    L’œuf : En souvenir de la destruction du temple ( aliment traditionnel du deuil) mangé à partir du deuxième soir. Rappelle l'union du peuple juif et la dureté des Egyptiens.

Le seder est divisé en deux étapes, la lecture de la hagada avant manger et après, 


comprenant 15 sous étapes : 


1)    Le kiddouch : Le première coupe de vin avec bénédiction 
2)    Ourehatz : L' ablution des mains sans bénédiction 
3)    Karpass : Le céleri est trempé dans l’eau salé 
4)    Yahatz : Casser la matsa du milieu en deux, le plus petit représente l’humilité, et le plus grand qui représente la séparation de la mer par dieu est caché par les enfants et servira pour l'afikoman.
5)    Magguid : Verser le second verre de vin et commencer le récit de la hagada par «  ma nichtana hajaila hazé Mikol haleilot… » terminer la lecture et boire la coupe de vin.
6)    Rohtsa : L’abblution des mains avec bénédiction.
7)    Bénédiction Motsi en tenant les trois matsots et en laissant tomber la matsa inférieur.
8)    Bénédiction Matsa et manger 29 g des deux matsots tenu en main.
9)    Maror : 29g trempé dans harosset et manger 
10)    Koreh : (sandwich) briser deux morceaux de matsa inférieur qui doivent peser 29g ensemble garni de 29g d’herbes amères et harosset. Manger.
11)    Choulhane oreh : On commence le repas. Le festin.
12)    Tsafoun : L’afikoman
13)    Berah : Verser la troisième coupe de vin, réciter bénédiction d’après repas ( bircat hamazone ). Réciter bénédiction sur le vin et boire la troisième coupe. 
Remplir la coupe d’Elihaou.( la cinquième )
14)    Hallel : Servir la quatrième coupe, chanter les louanges de dieu + bénédiction sur le vin et boire la coupe.
15)    Nirtsa : Conclusion du seder autour de chants symbolique, on se dit «  léchana habbaa birouchalayim » (l’année prochaine à Jérusalem : espoir de délivrance)


•    Lecture de la hagada
Il faut dans la mesure du possible comprendre, raconter et expliquer la hagada, et tout cela dans la joie et en faisant participer les enfants.

•    Les quatres coupes de vin
Chacun doit les boire accoudé sur le côté gauche, pour représenter la liberté, au minimum 8,6 cl (1 réviit) à des moments spécifiques durant la lecture de la hagada.

Represente les 4 délivrances : les étapes vers la liberté 

    « Je vous délivrerais… » la sortie d’egypte.
     « Je vous sauverais… » la libération de l’esclavage.
    « Je vous libérerais… » la création d’un peuple libre.
    «  je vous prendrais pour moi comme une nation » le don de la torah.

•    L’afikoman


A la fin du repas, 29 g de pain sont mangé en souvenir de l’agneau pascal. 
Ne plus manger ni boire après l’afikoman sauf les deux dernières coupes de vin, à la rigueur de l’eau ou une boisson chaude. 
L’étranger ne peut pas manger l’afikoman.

•    La cinquième coupe de vin :
Represente la coupe du prophète Elie annonciateur de la venue du machia. 
Celle-ci n’est pas bu. 


•    Les obligations de Pessah

 

  1.    Ne pas consommer, posséder, voir, tirer profit du levain 
  2.    Manger 4 fois 29 g de matsa
  3.    Boire les quatres coupes de vin 
  4.    Lecture de la hagada
  5.    Les herbes amères
  6.    L'afikoman


Les femmes aussi car elles ont participé à la mitsva, et grâce aux mérites de Myriam.

•    Le 7eme jour de marche correspond à l’ouverture de la mer en deux et Narchon Ben Haminadan fut le premier à s'y jeter.  


•    La thora n’interdit pas de manger autre chose que le levain, le reste des aliments cacher LePessah est pour conserver l’esprit.


•    Le premier soir de pessah on peut mettre la table toute la journée cependant le deuxième soir on peut la mettre à partir de la sortie des étoiles afin de ne pas mélanger deux jours de fêtes. ( valable pour chaque fête) 


•    Toutes les eaux se sont séparées en deux pendant le miracle de l’ouverture de la mer, même les verres.


•    Une femme peut exempter du kiddouch sans chanter.


•    La loi des 1/60eme ( batel bechichi) est valable pour le blé.


•    Pendant la neuvième plaie l’obscurité et durant la noyade des égyptiens les israélites ont récupéré l’or (dieu avait promit à Abraham que sa descendance serait riche après 400 ans de souffrance) 


•    Pessah ne tombe jamais le vendredi, lundi et mercredi mais peut tomber samedi, dans ce cas on attend que chabbat sorte pour mettre la table et on ne mange pas de hamets au 3eme repas de chabbat.


•    Bénédiction de la nouveauté, CHEHEYANOU, après le kiddouch de Pessah chaque soir.


•    Havdala de pessah : bougie + vin


•    Le psaume Mizmor letoda est supprimé dans chaharit la veille de pessah

•    Le Omer : À partir du lendemain de Pessah ( le 16 Nissan) les hommes comptent le omer, 49 jours révolus jusqu’à chavouot. (Mitsva qui dépend du temps, non obligatoire pour les femmes) 

•    Pessah cheni : 14 lyar
Le deuxième Pessah, la deuxième chance pour celui qui était impur au temps du Béit Hamikdach ( touché un mort), il ne faisait pas Pessah, il faisait alors Pessah cheni qui dure juste un soir. 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :